Algérie: Entre 3 000 et 5 000 enfants naissent sous X chaque année

مكناس سيتي
478 مشاهدة
أخر تحديث : الثلاثاء 20 نوفمبر 2012 - 5:14 مساءً
Algérie: Entre 3 000 et 5 000 enfants naissent sous X chaque année

Meknes City: Meknès le 20 novembre 2012,  Entre 3 000 et 5 000 enfants naissent sous X sur plus de 800 000 naissances par an en Algérie, a révélé ce lundi à Alger l’Observatoire des droits de l’enfant (ODE).

nombre est estimé entre 3 000 et 5 000 par an, fait toujours l’objet d’un traitement très discret de la part des pouvoirs publics, ce qui n’apporte aucune solution. Il est urgent pourtant de renforcer le traitement de ce problème à ses deux extrémités : éducation sexuelle en aval et assouplissement des procédures de kafala ainsi que l’identification ADN systématique des géniteurs en amont», a affirmé l’ambassadrice de l’Unicef en Algérie, l’ex‑championne de judo, Salima Souakri, lors de la célébration de la journée mondiale de l’enfance. 

Les autres chiffres avancés par l’ODE sont aussi choquants: plus de 15 000 enfants sont présentés chaque année devant les tribunaux pour des affaires de vol ou de violence ; plus de 25 % de jeunes ont touché à la drogue et 3 % la consomment régulièrement. Le nombre d’enfants qui travaillent de façon permanente et qui ont abandonné les bancs de l’école dépasse les 350 000 alors que 20 000 enfants sont des SDF et au moins 50 000 enfants sont victimes de maltraitance chaque année. 

En outre, près de 10 000 enfants ont été victimes d’agressions sexuelles en 2010, dont 80 % sont enregistrées dans le milieu familial. Enfin, 15 % des enfants quittent l’école avant la fin du cycle primaire. L’Unicef estime même que 27,2 % des enfants algériens de moins de 15 ans sont analphabètes. Quelques consolations cependant : près de 100 % des enfants de 6 ans sont inscrits à l’école et 90 % inscrits dans le cycle primaire. 

Par ailleurs, selon une enquête de 2008, 18 % des enfants souffrent de malnutrition alors que 20 000 enfants meurent avant leur naissance et que 20 000 autres meurent avant d’avoir atteint leur première année. «Faute d’un code de l’enfance, d’une instance nationale chargée du suivi des enfants et d’une identification claire des objectifs à atteindre en matière d’une politique nationale de promotion de l’enfance, les efforts publics, malgré leur importance ne pourront pas cerner les maux dont souffrent les enfants de notre pays ou les endiguer», conclut Salima Souakri, rapportée par les médias.

Algérie: Entre 3 000 et 5 000 enfants naissent sous X chaque année

Algérie: Entre 3 000 et 5 000 enfants naissent sous X chaque année

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة مكناس سيتي :: الجريدة الرسمية لمدينة مكناس الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.