Entretien avec Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès «Notre activité est dédiée à l’habitat social»

مكناس سيتي
1٬011 مشاهدة
أخر تحديث : الأحد 2 ديسمبر 2012 - 11:06 مساءً
Entretien avec Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès «Notre activité est dédiée à l’habitat social»

Meknes City: Meknès, La région de Meknès-Tafilalet s’urbanise de plus en plus avec des besoins impérieux en logements. Et pour répondre à ces besoins grandissants, Al-Omrane Meknès est sur plusieurs fronts : programme VSB, logements sociaux, économiques, mise à niveau urbaine et réhabilitation des quartiers sous-équipés. Les détails avec Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès.

Le Matin : Al-Omrane Meknès pilote le projet de logements sociaux à la ville d’El Hajeb, doté de solutions efficacité énergétique. Comment évolue ce projet novateur ? 
Mohamed Alj : Le projet El Karama à la ville d’El Hajeb sort de terre avec les premiers logements sociaux à 250 000 DH dotés de solutions d’efficacité énergétique telles que la mise en place de stores extérieurs, l’isolation des toitures et des murs, la mise en place de vitrages performants et l’installation de détecteurs de présence dans les circulations pour maîtriser le temps d’allumage. Ce projet novateur devrait permettre une réduction des besoins de chauffage et de climatisation du bâtiment tout en améliorant le confort thermique, une réduction de l’utilisation de l’éclairage artificiel dans les espaces collectifs, une réduction de la consommation énergétique par l’utilisation de chauffe-eaux solaires et une amélioration de la qualité de l’air en privilégiant une ventilation naturelle. Ce projet a été lancé avec quatre autres projets démonstrateurs dotés d’efficacité énergétique à Marrakech, à Nador, à Agadir et à Tanger, cofinancés par la Délégation de l’Union européenne au Maroc. Nous espérons par ailleurs pouvoir le généraliser dans les régions réputées pour leur climat difficile.

Al-Omrane Meknès lutte depuis des années contre l’habitat insalubre et les bidonvilles. Mais les deux fléaux se développent toujours. Comment expliquez-vous cette situation ? 
Meknès connait un développement rapide de son urbanisation et par conséquent de besoins en matière d’habitat. Cela se traduit par une augmentation des poches de bidonvilles et de quartiers sous-équipés. L’exode rural et l’explosion démographique de la population sont, entre autres, les principaux responsables. Aussi, les spécificités économiques, sociales, culturelles et même géographiques de la région contribuent à la croissance des besoins en habitat, notamment en milieu urbain… Ainsi, le retard dans la mise en œuvre du programme «Villes sans bidonvilles» (VSB) et d’autres solutions de lutte contre l’habitat insalubre engendre-t-il une croissance du nombre d’habitations menaçant ruine et des quartiers sous-équipés au niveau de la région et surtout à Meknès. Ceci étant, des efforts considérables ont été réalisés en matière de lutte contre l’habitat insalubre, mais ceux-ci demeurent insuffisants. La situation nécessite l’implication des différents intervenants pour une reprogrammation des actions à entreprendre. L’implication de la population à travers les associations de quartiers et la société civile s’impose aussi pour la réussite de la politique gouvernementale de la lutte contre l’Habitat insalubre. Al-Omrane reste l’outil par excellence de traduction sur le terrain de cette politique. Mais elle ne peut agir que dans un cadre préalablement défini, en concertation avec les différents intervenants, à savoir le ministère de l’Habitat, les autorités locales, les élus…

Concrètement qu’est-ce qui reste à faire ?
Je tiens à préciser que le nombre de ménages restant à traiter dans le cadre du programme VSB au niveau de la ville de Meknès avoisine les 3 000. Et les scénarios définitifs d’intervention sont en train d’être arrêtés, en commun accord avec l’inspection générale du ministère de l’Habitat et en coordination avec les autorités locales. La société Al-Omrane Meknès est ainsi en train de travailler à la mise en place d’une stratégie basée sur un partenariat avec l’ensemble des communes. Ce partenariat vise, entre autres, le soutien administratif et la mise à la disposition au profit de la société Al-Omrane du foncier pouvant être mobilisé pour la réalisation d’opérations intégrées à des conditions avantageuses. Une définition précise des besoins des communes en matière d’habitat, de restructuration des quartiers sous-équipés et de mise à niveau urbaine doit également être arrêtée par les communes en coordination avec l’autorité locale et l’inspection générale du ministère pour permettre la définition du mode d’intervention et des financements.

Est-ce que vous avez déjà entamé des discussions avec les acteurs locaux de la région ?
Nous avons mené une série de réunions avec les acteurs locaux de la région et en coordination avec l’Inspection régionale de l’Habitat pour expliquer le concept partenarial, et pour identifier leurs besoins en matière d’habitat afin de mettre en place une feuille de route définissant les priorités d’intervention et les grandes actions à mener et qui visent l’amélioration des conditions de vie des habitants de la région, la réduction du déficit en matière de logements au niveau de la région et la lutte contre l’habitat insalubre. Des conventions seront établies avec les différents partenaires pour définir les moyens de financement et leurs affectations. C’est une opération pilotée conjointement avec l’inspection régionale du ministère de l’Habitat. Et une bonne partie du programme d’intervention de 2013 est déjà arrêtée et les conventions correspondantes sont en cours d’approbation.

Nous remarquons que le gros de vos efforts est dédié aux logements sociaux ?
Oui, la majorité de notre activité est dédiée à l’habitat social sous toutes ses formes, soit par la construction de logements sociaux ou par la réalisation de lotissements et la création d’unités de prévention destinées à abriter des logements économiques auto-construits par les bénéficiaires. Le recentrage de notre mission autour de l’activité sociale reste notre priorité d’intervention à travers la région, et ce conformément à la stratégie adoptée par le groupe Al-Omrane et conformément aux orientations de la politique gouvernementale en matière d’Habitat. Dans ce sens, nous avons déjà arrêté notre plan d’action pour l’exercice 2013 en accordant la priorité à la réalisation des projets présentés à Sa Majesté le Roi, que Dieu l’assiste, dans les délais impartis et selon les objectifs fixés et à l’achèvement du programme VSB de la ville de Meknès. Et là, 3 237 ménages seront traités et relogés sur les différents sites d’accueils en cours de réalisation ou de lancement par la société. À cela s’ajoute le respect des engagements pris au niveau du programme de logements sociaux à 140 000 DH avec la mise en chantier de 900 unités, la production de logements sociaux à 250 000 DH avec le lancement de 1 135 logements, la programmation de grands projets structurants d’aménagement foncier par la création de nouveaux pôles urbains (PU Riad Al-Omrane à Meknès sur 234 ha et PU Riad Errachidia à Errachidia sur près de 160 ha). Le plan comprend aussi des actions de mise à niveau urbaine, des projets novateurs s’inscrivant dans le cadre de la politique d’efficacité énergétique et de développement durable. Notre ambition est d’augmenter notre capacité de production avec une hausse annuelle de près de 15% durant les 5 prochaines années.

Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès

Entretien avec Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès «Notre activité est dédiée à l’habitat social»

Entretien avec Mohamed Alj, directeur général de la société Al-Omrane Meknès «Notre activité est dédiée à l’habitat social»

 Propos recueillis par Rachida Bami, LE MATIN

رابط مختصر

اتـرك تـعـلـيـق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة مكناس سيتي :: الجريدة الرسمية لمدينة مكناس الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.