FICAM: l’école russe à l’honneur du festival du cinéma d’animation à Meknès

مكناس سيتي
1٬077 مشاهدة
أخر تحديث : الثلاثاء 19 أبريل 2011 - 9:59 مساءً
FICAM: l’école russe à l’honneur du festival du cinéma d’animation à Meknès

Meknès city – Oujda Portail: De gauche à droite: Marie-Annie Duhard, Directrice de l’institut français de Meknès, Monsieur Mohamed Beyoud, responsable de la programmation artistique et Widad Chraibi, Direction Communication Marketing, les Conserves de Meknès – Aïcha./ 

Près de 60 films d’animation représentant autant de pays d’Europe, d’Afrique et d’Asie, seront projetés à Meknès au Festival international de cinéma d’animation (FICAM) qui s’ouvre vendredi, ont déclaré les organisateurs.
“Qui dit cinéma d’animation dit cinéma tout court. C’est un travail de sensibilisation de l’enfant à l’image”, a déclaré Mohammed Beyoud, directeur artistique du FICAM, qui dure jusqu’au 20 avril.

“On est dans le film d’animation, pas la bande dessinée. Des films inédits seront projetés chaque soir à Meknès”, précise M. Beyoud.
L’édition de cette année est consacrée à l’école russe, avec la présence d’Alexandre Petrov (Oscar 1999 pour +Le vieil homme et la mer+), “une référence internationale du cinéma d’animation qui donnera une leçon autour de la peinture animée”, selon les organisateurs du FICAM, qui en est à sa 11ème édition.
Parmi les films qui seront projetés en avant-première lors de ce festival, le français “Allez raconte” (réalisé en octobre 2010 par Jean-Christophe Roger, avec Eric Métayer, Elie Semoun, Fred Testot), “Les 7 frères” (franco-finlandais réalisé en 2011 par Riitta Nelimarkka et Claude-Louis Michel).
“La production russe repose sur un fond de contes traditionnels et une tradition très forte dans le domaine de l’illustration”, selon Olivier Catherin, journaliste et producteur.
“+Le petit cheval bossu+ d’Alexandre Ivanov-Vano (1947), +Princesse grenouille+ de Michail Tsekhanovski (1954) ou encore +La reine des neiges+ de Lev Atamonov sont autant de classiques aussi populaires que Disney en Europe communiste”, ajoute M. Catherin.
Les films seront projetés tous les soirs dans différents lieux de la ville impériale de Meknès, dont la célébre place Lalla aouda, “une grande place chargée d’histoire, de l’autre côté des remparts”, a indiqué M. Beyoud.
La création d’une Ecole de formation aux métiers d’animation, un projet annoncé lors de la dernière édition du FICAM, sera prête fin 2011, souligne un responsable de l’Institut français de Meknès, l’un des organisateurs du festival.

FICAM: l'école russe à l'honneur du festival du cinéma d'animation à Meknès

FICAM: l'école russe à l'honneur du festival du cinéma d'animation à Meknès

 

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة مكناس سيتي :: الجريدة الرسمية لمدينة مكناس الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.