Meknès City

مكناس سيتي
629 مشاهدة
أخر تحديث : السبت 27 أكتوبر 2012 - 1:48 مساءً
Meknès City

Meknes City: Meknès le 27 octobre 2012,

Meknès City

Point de passage obligé entre les plaines atlantiques et les hauts plateaux de l’Oriental, d’une part, et entre le Moyen Atlas Septentrional et les collines pré-rifaines, d’autre part, Meknès occupe une position très stratégique. Outre cette situation géographique, la région offre des potentialités économiques importantes : les plaines fertiles du Saïs, l’abondance des ressources hydrauliques, les chênes verts de l’Atlas, tous, facteurs propices à l’installation humaine et au passage de communication depuis si longtemps.

A défaut de preuves archéologiques, il est permis de croire, d’après certaines sources écrites, que les premiers établissements humains dans la région de Meknès pourraient remonter au 4ème siècle av.

Par ailleurs, d’après les sources écrites, l’appellation de Meknès n’apparaît qu’au 9ème siècles, avec l’installation d’un groupe de berbères Zénetes Meknassa, aux alentours des oueds Boufekrane et Wislane.

A l’époque almohade et jusqu’à la fin du 11ème siècle , le nom de Meknassata az-Zaïtoun ( Meknès des oliviers) désigna encore des groupes d’ethnies citadins et ruraux d’origines diverses: berbères du Sahara, berbères Zénetes, et des Idrissides.

Cet afflux de populations a donné lieu à un développement économique et urbanistique notable, traduit par l’apparition de quartiers citadins, la construction de la forteresse almoravide Tagrart considérée comme le noyau de la ville de Meknès, la mosquée Nejjarine, la mosquée Sebbaghine…

A l’époque Almohade, Meknès connût l’établissement de constructions d’utilité publique comme : bains publics, canaux d’adduction des eaux des sources, l’agrandissement de la Grande mosquée et l’établissement d’institutions fiscales.

L’époque mérinide est marquée par l’intérêt porté aux institutions intellectuelles, religieuses et sociales. De ce fait, plusieurs constructions ont vu le jour : Bibliothèque de la grande mosquée, les medersas Filalia, et Bouanania, mosquée Jamaa Lalla Aouda, mosquée Jamaa Az-Zarqa, les fontaines, Maristane, ponts, zaouia et mausolées.

L’époque alaouite est très significative. Meknès devint la capitale du pays. Le sultan Moulay Ismaïl la gratifia de plusieurs constructions dignes d’une capitale moderne et à la hauteur de ses espérances: Coupole des Ambassadeurs, Bassin et Silôts Swani (Heri), Ecuries de capacité de 1200 cheval, espaces verts de Jnan Ben Hlima, prisons Qara. Il l’entoura aussi de remparts de 40 km de longueur, percés de 20 portes fortifiées de tours et de bastions (Bab Lekhmis, Bab Bardaïne, Bab al- Mansour, Bordj Ben Kari ect..). Outre son caractère militaire prononcé, la médina de Meknès s’est beaucoup développée à l’intérieur de ses remparts, à l’époque alaouite, pour donner lieu à de nombreux bâtiments : palais ( Ksar al- Mhencha, Dar Kbira, Ksar al- Mansour, Ksar Baïda….), institutions religieuses, mosquées et medersas, places publiques, fontaines et jardins.

Palais Dar al Baida

Majestueux palais Alaouite du XIXème siècle construit par le sultan Sidi Mohamed Ben Abdellah. Réhabilité en académie militaire tout en gardant son aspect historique tant au niveau de sa disposition intérieure globale qu’au niveau des éléments d’architecture et de décoration.

Palais royal al Mhancha

Situé dans la Kasbah ismaïlienne, il est construit au début du XVIIIème siècle pour abriter la résidence du Roi. L’ensemble de ce palais couvre une surface clairement structurée, de forme rectangulaire de 400 m de long et 240 m de large. Elle est ceint par un rempart , bastionné et couronné d’un chemin de ronde sur son flanc sud , Un Meshouar (une vaste place) est située devant le rempart Est du Palais.

Palais Dar Jami

A été édifié au temps du sultan Moulay El Hassan 1er en 1882 C’était la résidence de son Vizir Abou Abdellah El Jamaï . Cet édifice a été aménagé en Musée en 1958 .

A l’origine cet ensemble comprenait un bain, un abattoir, des boutiques et un fondouk . Actuellement, il ne reste que la partie noble et les logements annexes. Ce bâtiment est caractérisé par un jardin de type andalous (Riad) avec ses allées de zelliges, kiosque, arbres fruitiers et fleurs.

Prison Qara

Situé à l’intérieur de la Qasba Ismailienne, a proximité du pavillon des ambassadeurs. Ce monument date du début du XVIIIème siècle. C’est un vaste souterrain connu actuellement par le nom de «Prison Qara ». De plan barlong, il est formé par trois salles composées d’une série d’arcades reposant sur des piliers d’une dimension moyenne de 1,40m sur 3,46m et soutenant des voûtes en berceau surbaissées.

Bassin de l’Agdal

Situé à 500 m. au sud du Mechouar du Palais Royal Mhensha. C’est un grand réservoir d’eau située à l’intérieur de la Kasbah. Il est construit par le Sultan Moulay Ismail au début du XVIIIème siècle . De plan trapézoïdal, il mesure environ 14gm/330m avec une profondeur de 3,50 m. Son aménagement à l’intérieur de la ville royale répond à des exigences d’ordre politique et économique.

Hri Souani

Situé a quelque 500 m au sud du Palais Royal et la place Mechouar Monument datant de l’époque de Moulay Ismail au début XVIIIème siècle.

C’est l’un des Monuments Historiques prestigieux de Meknès . Il groupe une série de salle relativement exiguës autour d’une salle centrale spacieuse de 26m,30 de long/ 10m,70 de larg. et 9m de hauteur . C’était un lieu de stockage des denrées alimentaires. Il contient 10 salles des puits avec dix norias. Ces puits alimentaient à l’époque aussi bien le bâtiment que le bassin souani , grand réservoir d’eau constituant avec ce monument une seule entité.

Pavillon des ambassadeurs

Situé à l’intérieur de la Kasbah Ismaïlienne dernière la porte dite Bab El Mansour Laalej.

C’est un pavillon isolé de plan carré construit a la fin du XVIIeme siècle par le Sultan Moulay Ismaïl qui y recevait les ambassadeurs et les émissaires étrangers en visite à Meknès. Sur le mur de fond de la salle figure la plaque commémorant l’inscription de la ville historique de Meknès sur la liste du patrimoine mondial par l’UNESCO en décembre 1996.

Bab al Mansour Laalaj

Située devant la place El hdim . Elle fut construit par le Sultan Moulay Ismaïl et achevée par son fils Moulay Abdellah (1732). Ce monument possède une ouverture de 8 m de hauteur sous forme d’un arc brisé. Ce dernier est orné de rinceaux en céramiques exisés et s’encadre d’un large bandeau constitué par un treillis en relief sur fond de mosaïque polychrome, dont la couleur dominante est le vert. Elle est supportés par des colonnes massives de marbre blanc surmontées par des chapiteaux de style antique .

Bab al Khmis

A l’origine Bab el Khmis était la partie Ouest de « Madinat ar-riad al anbari » (cité du jardin de l’ambre), cité somptueuse, construite sous l’ordre de Moulay Ismaïl au profit de l’armée des Oudayas puis des hautes personnalités mais qui fût aussitôt détruite par son successeur Moulay Abdellah en1731. L’arc en fer à cheval légèrement brisé de la baie est souligné par deux voussures lobées.

Bab Berdaine

C’est la porte la plus septentrionale de la médina de Meknès. Elle se situe a l’extrême nord de la ville ancienne. Elle se dresse au sommet d’une colline. Sa façade extérieure fait partie s’inscrit dans lke même style des portes monumentales de Meknès. Ainsi sa partie décorée est très proche de celle de Bab Khemis. Des remeniements tardives ont profondément modifié la face intérieure de Bab Berdain.

Bab M’rah

Bab M’rah fait partie d’un ensemble de portes de la muraille construite à l’époque de Moulay Ismaîl ( 1672-1727). Porte monumental , elle est embélie par une décoration richement variée.

Borj BelKari

Borj Belkari fait partie de la muraille Ismaélinne construite par le sultan Moulay Ismail (1672-1727) qui longe l’avenue Zine El Aabidine et l’avenue Abdellah chefchaoueni. Il est l’un des principaux monuments de la ville de Meknès.

Vu l’importance historique et architectural du borj et ses grandes dimensions, il a été choisis pour abriter le musée de la poterie pré-rifain en cours d’élaboration .

Dar El Bachaouate

Dar el Bachaouate fut construite entre 1912 et 1913 par Ben Aïssa Ben Abdkarim el Boukhari pacha de la médina de Meknès. Depuis sa création, elle a été occupée par plusieurs pachas de la ville jusqu’au 1969. Cette demeure a été jusqu’au 1969 le lieu d’habitation de plusieurs pachas qui ont succéder au pouvoir de la ville. A partir de cette date elle est devenue le siège du conservatoire de musique andalouse. La bâtisse est très somptueuse et reflète le style de l’architecture Hispano-mauresque.

Medersa Bouanania

Elle fut élevé par Abou’l-hassan et achevée par son fils et successeur Abou Inan. vers 1345. C’est un édifice élégant de plan rectangulaire et propositions moyennes. La salle de prière brode la cour du côté de l’orient. La porte d’entrée est ornée d’une splendide décoration de zelliges et de plâtres gravés .Le mihrab, dont l’ornementation est encor conservée est remarquable par le décor épigraphique. Les piliers sont ornés de zelliges, d’inscriptions et enrichis de tableaux de plâtre d’un travail très varié.

Meknès City

Meknès City

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة مكناس سيتي :: الجريدة الرسمية لمدينة مكناس الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.