Meknès: L’INRA s’attaque aux maladies du blé

مكناس سيتي
1٬138 مشاهدة
أخر تحديث : السبت 13 أبريل 2013 - 9:58 صباحًا
Meknès: L’INRA s’attaque aux maladies du blé

Meknes City: Meknès le 13 avril 2013, C’EST officiel. L’Institut national de la recherche agronomique (INRA-Meknès) franchit un nouveau pas dans la protection des productions céréalières. «Notre but est de mettre en œuvre une stratégie durable et efficiente pour contrôler les maladies en particulier les rouilles du blé», indique Noureddine Bahri, chercheur à l’Institut. A ce titre, l’INRA et la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture) organiseront les 16 et 17 avril  un atelier, à Rabat, qui regroupera tous les opérateurs de la filière ainsi qu’un panel d’experts nationaux et internationaux. Il s’agira d’identifier les moyens de prévention et de lutte contre les rouilles du blé, proposer les principaux axes permettant de renforcer le programme national de prévention et de lutte, et développer une coopération nationale et internationale dans le domaine.
En effet, les céréales constituent une production stratégique pour l’agriculture marocaine. Cultivées sur 58% des terres agricoles (5 millions d’hectares), leur production moyenne est de 6 millions de tonnes ne répondant qu’à 62% de la demande intérieure. Le développement de cette culture conformément aux ambitieux objectifs du Plan Maroc Vert se heurte à plusieurs contraintes dont les rouilles (jaune et brune) et les septorioses qui occasionnent des pertes en rendement de l’ordre de 20% sur le blé tendre et de 10% sur le blé dur. Sur la base de la production d’une année moyenne, le manque à gagner en contrôlant uniquement les maladies foliaires est de 9 millions de quintaux de blé tendre et 1,8 million de quintaux de blé dur, soit une perte totale estimée à 3 milliards 150 millions de DH.
Pour les responsable de l’INRA, «la lutte contre ces maladies est confrontée notamment à l’évolution perpétuelle des  agents pathogènes et au mode de dissémination des rouilles qui est assuré principalement par le vent et sur de longues distances pouvant atteindre jusqu’à 2.000 Km». Ce caractère régional et international de ce fléau est accentué par la rouille noire (ou rouille des tiges) qui présente un sérieux risque pour la production du blé suite à l’émergence dans certains pays de nouvelles races hautement virulentes. C’est le cas notamment de la race «Ug99» détectée en 1999 en Ouganda et étendue depuis à plusieurs pays d’Afrique notamment. Il est à noter que le Maroc n’est pas à l’abri des menaces de cette nouvelle race d’autant plus que la quasi-totalité de nos variétés de blé lui sont sensibles.

Meknès: L’INRA s'attaque aux maladies du blé

Meknès: L’INRA s’attaque aux maladies du blé

رابط مختصر

أضـف تـعـلـيق 0 تـعـلـيـقـات

* الإسم
* البريد الألكتروني
* حقل مطلوب

البريد الالكتروني لن يتم نشره في الموقع

شروط النشر:

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

ان كل ما يندرج ضمن تعليقات القرّاء لا يعبّر بأي شكل من الأشكال عن آراء اسرة مكناس سيتي :: الجريدة الرسمية لمدينة مكناس الالكترونية وهي تلزم بمضمونها كاتبها حصرياً.